N° 74 - Addiction à l’alcool

Document en téléchargement : 

Objectifs pédagogiques

  • Repérer, diagnostiquer, évaluer le retentissement d’une addiction à l’alcool.
  • Expliquer les indications et principes du sevrage thérapeutique.
  • Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

Points Clefs

L’alcool est une substance psychoactive pouvant induire des dommages sociaux et médicaux (aussi bien psychiatriques que non-psychiatriques).

Contrairement à la plupart des autres substances psychoactives, il existe un « usage simple » d’alcool, c’est-à-dire un niveau d’usage n’entraînant pas de risques ou des risques très faibles.

Au-delà des seuils de l’usage simple, on entre dans un « usage à risque» qui peut plus ou moins rapidement évoluer vers des troubles addictologiques constitués (ou « troubles liés à l’usage d’alcool »). Le niveau le plus sévère de ces troubles est la « dépendance à l’alcool ».

En cas de dépendance à l’alcool, peut survenir un « syndrome de sevrage d’alcool ». Sa survenue est une urgence médicale car elle expose à des complications potentiellement létales (delirium tremens, crises convulsives).

Le repérage systématique de l’usage à risque d’alcool est très important dans toute spécialité médicale, et tout spécialement en médecine générale. L’usage à risque nécessite de réaliser une « intervention brève » à visée de prévention secondaire.

Les troubles liés à l’usage d’alcool nécessitent une prise en charge spécialisée de type médico-psycho-sociale.

Les objectifs de la prise en charge des troubles liés à l’usage d’alcool sont soit un arrêt encadré, soit une réduction progressive et encadrée de l’usage d’alcool.

En cas d’arrêt encadré de l’usage d’alcool chez un sujet avec dépendance, le sujet doit bénéficier d’un « sevrage » encadré d’alcool, avec une surveillance et un traitement destinés à prévenir le syndrome de sevrage. Cette procédure peut être réalisée en ambulatoire ou en hospitalisation.

Avant un sevrage et durant la prise en charge, les motivations et les objectifs du patient sont évalués et renforcés lors d’entretiens motivationnels.